Accueil > L’ACTUALITÉ > L’actualité locale > Revendications des assistantes maternelles

Revendications des assistantes maternelles

mardi 2 juin 2020, par Admin UL CGT Bagnolet

Courrier de la section des assistantes maternelles de l’UL CGT Bagnolet-des Lilas adressé au Conseil départemental de Seine-Saint-Denis

• M. Stéphane Troussel, président du conseil départemental
de la Seine-Saint-Denis
• M. Frédéric Molossi, vice-président chargé de l’Enfance
• M. Olivier Veber, directeur général des Services
• Copie à M. Pierre Stecker, directeur de l’Enfance et de la Famille
• Copie au docteur Roselyne Masson, cheffe de service de PMI

Monsieur,

la section syndicale d’assistantes maternelles de l’union locale CGT Bagnolet-Les Lilas se joint à des assistantes maternelles d’autres communes de Seine-Saint-Denis pour vous adresser ses revendications et ses remarques au sujet de la gestion de la crise sanitaire actuelle.

Les assistantes maternelles n’ont quasiment pas été soutenues par la PMI pendant les deux mois de confinement et depuis le déconfinement. Certes, le personnel du centre de PMI des Lilas et du Pré-Saint-Gervais a téléphoné à un bon nombre d’assistantes maternelles, mais pas à toutes. Les collègues qui, elles, téléphonaient à leur centre de PMI, que ce soit aux Lilas, au Pré-Saint-Gervais, à Bagnolet, n’ont souvent reçu aucune réponse claire à leurs interrogations, et se sont même parfois heurtées à des aveux d’ignorance. C’est par la section syndicale que la plupart d’entre elles ont finalement reçu le Plan de déconfinement Petite enfance, et non par la PMI. Elles auraient apprécié que la PMI synthétise ce document de trente-sept pages en en extrayant les mesures directement applicables à leur profession.
Bref, autant pour leur propre pratique que pour les aider à faire respecter les gestes barrières aux parents employeurs, quasiment rien n’a été fait dans cette situation exceptionnelle.

Lire le courrier sur le fichier joint ci-dessous